top of page



TRUCS POUR COURIR L’HIVER DANS LA NEIGE LA GLACE ET LE FROID.

Dans la mesure du possible, il est préférable de courir à l'extérieur, même en hiver. Il suffit d’adapter notre façon de courir. Continuer de courir même l’hiver est un investissement pour votre saison estivale à venir.

Je conseille de

  • Courir 2 fois semaines, bien sûr, si vous faites 3-4 sorties c’est encore et toujours mieux.

  • Si les conditions le permettent. Si c’est une patinoire, mieux vaut une journée de repos qu’une blessure.

  • Faites des sorties plus courtes s’il fait très froid.

  • Ajouter une autre activité :

  • Intérieure comme le spinning, la course sur tapis, séance d’aérobie, etc.

  • Extérieure comme le ski de fond, la raquette, le ski alpin, le patin, etc.

  • S'habiller en multi couches , surtout PAS DE COTON directement sur le corps. Il est conseillé d'avoir une couche de base très moulante au corps et en synthétique ou laine mérinos. Vous pouvez trouver les vêtements nécessaires dans les magasins de sports comme la MEC, La cordée, Endurance. Ensuite on met une ou plusieurs couches plus chaudes , en laine polaire, mérinos... et on peut terminer avec un vêtement coupe-vent. Il est même préférable d'avoir un petit peu froid au départ.

  • Courir moins rapidement et faire de plus petit pas, pour rester plus stable en cas de dérapage.

  • Ce n’est pas le moment d’essayer d’améliorer vos performances, mais bien de permettre à notre corps de ne rien perdre des acquis de la saison passée.

  • Vous pouvez aussi, faire un circuit en boucle qui repasse près de la maison, comme ça si vous avez froid, raccourcissez l’entraînement extérieur et finissez en beauté à l’intérieur avec un peu de renforcement. Une planche, quelques squats, quelques pompes.

  • Pour les souliers, personnellement j'ai toujours utilisé mes souliers "d'été" avec de bon bas chaud, en laine mérinos. Il existe des souliers imperméables ( oui parfois avec la "gadoue" j'ai les pieds mouillés ) et aussi des souliers à crampons, attention au blessures car les crampons demande au corps une adaptation).

  • Plutôt que d'arrêter la course, l'option course sur tapis à l'intérieur est bonne aussi . Cependant lorsque vous reprendrez la course à l'extérieur, il vous faudra reprendre doucement, en fractionné (alternée marche et course), pour permettre à votre corps de s'habituer à courir sur le bitume.

À vos chaussures d’hiver ou d’été et bonnes sorties de course sous le beau soleil et la neige scintillante et parfois la glace miroitante.




Bonjour le sujet du jour ..... la mobilité! La première chose qu'on devrait travailler c'est la mobilité. Peu importe le type d'entraînement que vous faites , course , HIIT, crossfit, haltérophilie, pour éviter les blessures cela devrait être le 1er élément à travailler. Oui même avant les étirements !


Pensez à un vélo que vous avez laissé dans la cour tout l'hiver. Arrive le printemps, vous prenez votre vélo, la chaine est rouillée , quand vous venez pour pédaler , il y a de fortes chances pour que ça roule difficilement et même que la chaine brise. Il fallait s'occuper de la chaine, bien l’huiler. Voyez la mobilité comme votre entretien de vélo. Si vos épaules sont mobiles , vous aurez moins de risque de blessure en levant les bras avec une charge. Si vous hanches sont mobiles , vous aurez moins de risques de blessures, en courant , en vélo, en randonnée, etc. Même pour les étirements, si votre articulation manque de mobilité les muscles s'y attachant se sont adaptés et ont perdu de l'amplitude si vous essayez d'aller plus loin que ce qu'il est prêt à prendre, encore un risque de blessure.

Prenons l'exemple d'un muscle grand fessier tendu qui s'attache en autre, au grand trochanter (le haut de votre fémur). Le fait qu'il soit tendu peut créer un déséquilibre musculaire qui peut causer des douleurs aux genoux, aux mollets. Vous voyez sur cette photo comment nos muscles forment une équipe. Ce n'est pas parce qu'on a mal au genou que le problème viens forcément du genou.



Naturellement , si vous intégrez les exercices de mobilité dans vos entraînements , ce doit être pour TOUJOURS ... oui un grand mot, mais comme le renforcement , les étirements cet élément important de l'entraînement doit maintenant faire partie de votre quotidien. Voici une petite vidéo de 4 minutes. J'exécute une de mes petites routines matinales d'exercices de mobilité que je fais entre 4-7 fois semaine. Habituellement je suis en pyjama, mais pour les besoins de la cause, je me suis habillé. Vous pouvez donc faire les exercices dans la journée 😉. Dans les exercices de mobilité, comme dans tous les autres exercices, il faut respecter ses limites. On ne doit pas avoir de douleur lors de l'exécution. Si c'est le cas, je fais un mouvement sous-maximal, j'arrête avant d'avoir une douleur. En étant régulier dans votre routine, tranquillement vous pourrez allez un peu plus loin sans douleur. Naturellement si votre médecin thérapeute, kiné , vous interdit un des mouvements , vous ne le faites pas.






Le printemps est arrivé 💖. On a repris les entraînements avec le soleil. Merci à toute la gang pour votre confiance, votre bonne humeur et la belle énergie que vous apportez aux séances du mardi. Votre "coach" Bob pour les intimes 😉.


1er sortie au parc de la visitation











Sortie sur le Mont-Royal avec la neige et le sourire ... On savait que le printemps revendrait .




bottom of page