LA PROPRIOCEPTION

April 5, 2018

Bonjour,  tous les membres du club de course m'entendent souvent parler des propriocepteurs ,  et de bien les "éveiller" avant notre entraînement .  Voici un article que j'ai trouvé dans la revue KMAG , excellente revue québécoise , sur la course à pied , et qui vous explique clairement ce qu'est la proprioception.

 

SOURCE : KMAG ÉTÉ 2016 Volume 6 no 2

La proprioception

Auteur Jean-François Harvey , entraînement biomécanique.

 

"L’ODEUR DES AIGUILLES DE PIN ET LE GOÛT SALÉ DE LA SUEUR QUI PARVIENT À VOTRE BOUCHE, LA PRESSION DE VOS PIEDS SUR LA SURFACE ONDULANTE... TOUS VOS SENS SONT AIGUISÉS PAR CETTE COURSE MATINALE. MÊME VOTRE SIXIÈME SENS, LA PROPRIOCEPTION. PROBABLEMENT LE SENS LE PLUS IMPORTANT DU COUREUR, EN MÊME TEMPS QUE LE MOINS CONNU.

 

 À chaque pas,  à chaque instant en courant, un ensemble de récepteurs (appelés propriocepteurs) recueille de l’information sur les changements de tension, de pression et de position des différentes parties de votre corps. Il se charge ensuite de relayer cette information à votre cerveau par le biais du système nerveux. Grâce à ces informations complètes, le système nerveux peut envoyer des influx visant  à maintenir le corps dans un équilibre et un mouvement optimaux.

Ce système complexe de proprioception fonctionne sans que vous ayez à y penser, vous laissant ainsi le loisir de profiter de vos autres sens.   Les propriocepteurs sont situés  à de multiples endroits dans votre corps. Les pieds, les yeux et l’oreille interne forment le trio essentiel. Ils sont aidés par des récepteurs aux noms italiens (Ruffini, Pacini, Golgi...) localisés dans les articulations, les tendons et les muscles.

 

Ces récepteurs abondent dans la colonne vertébrale, principalement dans le bas du dos et le cou. Il y a même des propriocepteurs dans la peau (une cicatrice vient modifier les informations), dans la mâchoire (qui mesure la pression entre les dents et la tension  dans l’articulation) et dans certains organes (les reins sont entre autres sensibles aux changements de pression et de position). En courant, les propriocepteurs de votre surface plantaire captent les subtils changements de pression, et vos muscles et articulations vous indiquent les infléchissements de tension et de contraction. Cela permet à votre système nerveux central de procéder à de fins réajustements tout au long de votre course. Les propriocepteurs travaillent en équipe, ce qui fait que si un des joueurs ne fonctionne pas correctement, il perturbera le reste du groupe. De là l’importance de s’occuper du corps en entier. Peu d’études ont été conduites sur l’importance des propriocepteurs pendant la course, mais les travaux réalisés tendent  à démontrer que les propriocepteurs jouent un rôle préventif de blessures en plus de contribuer à améliorer la technique. La majorité des entraîneurs d’élite ont compris l’intérêt d’intégrer un travail des propriocepteurs dans les programmes des coureurs. Passer à côté de ce sixième sens est maintenant considéré comme un non-sens, la course, de par sa succession de bonds sur un pied à la fois, sollicitant beaucoup plus le système proprioceptif que la majorité des sports d’endurance. La natation ou le vélo, par exemple, sont beaucoup moins exigeants à cet égard. Les coureurs ont donc fortement intérêt à avoir une bonne (et même une excellente) proprioception.

 

Trois façons d’améliorer votre proprioception

 

LES EXERCICES D’ÉQUILIBRE Les exercices d’équilibre sur une jambe sont essentiels à tout coureur. Commencez par vous tenir sur un pied pendant une . deux minutes en cherchant à enraciner votre pied dans le sol, en gardant la colonne droite et les muscles du centre du corps activés. Augmentez la difficulté progressivement en répétant le même exercice les yeux fermés, puis les yeux ouverts sur une planche proprioceptive (de préférence) ou un demi-ballon Bosu.

LES SURFACES IRRÉGULIÈRES Les propriocepteurs sont activés de façon plus grande et diversifiée quand on court sur des surfaces irrégulières plutôt que sur des surfaces planes. Faites au moins une partie de votre entraînement en sentiers et découvrez graduellement le défi de réagir à des racines ou des roches glissantes.

 UN BON SYSTÈME NERVEUX Les influx nerveux circulent de vos nerfs périphériques jusqu’à votre cerveau en passant par votre moelle épinière. Une colonne vertébrale en santé est un élément central de cette bonne circulation. N’endurez pas de problèmes de dos et pratiquez des exercices de mobilité, de flexibilité et de renforcement des muscles profonds du dos. "

 

Bon maintenant , je suis certaine que vous serez bien d'accord au moment de faire nos exercices pour améliorer ce sixième sens !

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Conseils pour courir lorsqu’il fait chaud.

 :  Cherchez des endroits ombragés ,  idéalement sur la terre battue ou le gravier parce que  ces surfaces...

Courir même s'il fait chaud .. OUI mais

July 4, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents

April 5, 2018